Foire aux questions vaccinationentreprise.com

Webinaire du 24 mars : de nouvelles réponses et précisions

Vous êtes invité à nous communiquer tous les maillages que vous avez développés. Ça nous sera très utile et nous allons absolument en tenir compte dans la mise sur pied des sites. Par contre, ce n’est pas nécessaire d’avoir entamé les maillages pour soumettre votre candidature, nous faciliterons la démarche.

Oui, certainement. Si, par exemple, vous ne disposez pas de l’espace nécessaire, nous vous encourageons à vous entendre avec une municipalité ou un organisme qui pourrait y pourvoir. Vous êtes invité à nous le faire savoir en remplissant le formulaire sur le site internet.

Un site de vaccination devra obligatoirement offrir les deux doses à chaque personne en fonction des délais impartis au moment du premier vaccin. Si ces délais sont actuellement assez importants, il est toutefois évident que la diminution graduelle du délai entre les deux doses est un enjeu et une priorité qui guident les actions du MSSS pour que notamment les sites en entreprise puissent terminer leur mandat à l’intérieur de leur engagement initial.
Le choix des vaccins ne relèvera pas des entreprises, mais le MSSS s’est engagé à fournir aux entreprises un seul type de vaccin par site. Aussi, on pense qu’à ce stade de la campagne de vaccination, les vaccins distribués en entreprises ne seront pas ceux qui exigent une logistique complexe (dont le maintien d’une chaîne de froid par exemple et l’utilisation de frigidaire spécifique).

L’objectif du MSSS étant de compléter la vaccination de tous les Québécois le plus rapidement possible, il est suggéré que les sites soient en opération 7 jours par semaine, 12 heures par jour, si possible.

Compte tenu des particularités de certains sites qui pourraient être ouverts dans les entreprises, il sera possible d’adopter des horaires différents et moins contraignants.

Les entreprises qui possèdent des installations dans différentes régions du Québec peuvent faire valoir dans le questionnaire leur intérêt à accueillir plus d’un site de vaccination.

Toutefois, une entreprise qui accueillerait un site dans une région pourrait aussi être uniquement un collaborateur dans un autre site, par simple souci d’équité entre les différentes offres.

Les coûts engendrés par l’hébergement d’un site sont difficiles à évaluer précisément puisqu’ils sont liés à l’importance de la contribution de l’entreprise hôte et à la prise en charge de certains frais par des entreprises partenaires. Tout dépendra des partenariats (maillages) et de la nature de l’offre.

Il est toutefois évident que les coûts pourraient être assez importants à cause de la durée minimale de 90 jours et du nombre moyen de ressources qui doivent œuvrer quotidiennement sur un site, soit entre 40 et 50 personnes (vaccinateurs et tout autre personnel nécessaire).

Chaque site de vaccination en entreprise pourra compter sur la collaboration d’un responsable provenant d’un CIUSSS ou du CISSS de la région.

Tous les sites retenus auront l’opportunité de participer à une réunion de lancement (kick off) avec les responsables régionales de la campagne de vaccination pour bien identifier les rôles et les responsables de part et d’autre.

Ce sont les CISSS et les CIUSSS qui sont responsables de prévoir les inventaires et d’acheminer le matériel vers les sites en entreprise.

Chaque site de vaccination sera dirigé par un chef de projet/coordonnateur de l’entreprise qui sera en lien constant avec la personne responsable au CIUSSS/CISSS de l’approvisionnement et des inventaires. C’est le ministère qui assure l’approvisionnement en vaccins.

Les CIUSS/CISSS sont responsables de valider le matériel informatique que vous prévoyez installer sur les sites, et dans certains cas, le fournir.

Votre matériel devra être en mesure d’utiliser la plateforme de Clic Santé et le Registre de vaccination.

Il est recommandé de ne faire aucun achat de matériel avant la rencontre d’évaluation avec les experts en informatique des CIUSSS/CISSS, une fois que vous serez désigné comme site.

L’identification du matériel et les inventaires relèvent de la responsabilité des CIUSSS/CISSS.

Le travail de coordination se fera dès l’annonce de la mise sur pied des sites en entreprise.

Toute la signalisation standard développée par le MSSS sera fournie aux sites de vaccination.

La gestion des déchets médicaux est assurée par des firmes spécialisées qui sont sous contrat avec le MSSS et qui auront aussi la responsabilité de desservir les sites de vaccination en entreprise.

Les sites de vaccination en entreprise seront protégés par un système d’indemnisation, propre au Québec, qui couvre tous les sites, peu importe leur nature.

La principale différence réside dans le fait que les évaluateurs ont la capacité de faire l’évaluation préalable d’un patient et d’administrer le vaccin. Les injecteurs peuvent uniquement administrer le vaccin.

En conformité avec les ordres professionnels, ce sont les CIUSSS/CISSS qui confirment la compétence des ressources identifiées.

Le tableau développé par l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) explique bien la répartition des rôles :

https://www.oiiq.org/documents/20147/2281901/vaccination-covid-arretes-ministeriels.pdf

Toutes les formations liées à la mise sur pied d’un site de vaccination sont offertes par les CIUSSS/CISSS.

L’identification des vaccinateurs est la responsabilité des entreprises.

C’est tout le principe de l’ajout de sites en entreprises que de demander aux entreprises de fournir des vaccinateurs supplémentaires pour contribuer à l’effort collectif de vaccination de la population québécoise.

Le MSSS pourra fournir le nom et les coordonnées de toutes les entreprises qui auront soumis leur candidature pour aider via le site, en guise de support, et ce, à partir de la semaine du 5 avril.

La rémunération des vaccinateurs est à la charge des entreprises.

Un document de référence avec les salaires payés par le secteur public pour les différents types de professionnels (ou d’étudiants en médecine par exemple) sera fourni aux gestionnaires des sites en entreprise.

Selon la grandeur du site et de sa disposition, il faudra environ 40 à 50 personnes.

Oui, des horaires types seront disponibles pour faciliter votre préparation.

Puisque les vaccins utilisés n’auront pas besoin d’être conservés à très basse température, il sera possible d’utiliser les appareils déjà en entreprise ou d’en emprunter aux CIUSSS/CISSS.

La validation des réfrigérateurs se fera au moment des échanges avec les experts des CIUSSS/CISSS, que nous coordonnerons directement une fois que vous serez désigné comme site

Avec le même système utilisé par tous les autres sites de vaccination, soit la plateforme Clic Santé.

Il sera possible de l’utiliser en réseau fermé, comme certaines pharmacies du Québec, pour les inscriptions de vos employés et de leur famille par exemple.

Il sera aussi possible aussi de l’utiliser en réseau ouvert. Ce qui veut dire que votre site en entreprise sera accessible à la population environnante lorsque des plages horaires seront rendues disponibles. Votre site fera alors partie des options offertes en compagnie des autres centres de vaccination de votre région.

Il est envisageable de prévoir une telle installation en respectant les mêmes critères de base que tous les autres sites en entreprise.

Non, la stratégie est de créer des sites en entreprise pour permettre la vaccination des employés, de leur famille et la population environnante.

Ce sont les assurances des entreprises qui vont prévaloir.

Il est important de comprendre que l’organisation des sites offre un parcours parfaitement sécuritaire et que les risques d’incident devraient être réduits.

Ce sont tous les membres de votre famille qui doivent se faire vacciner qui auront accès au site en entreprise.

Non. C’est une question de répartition des doses entre les différentes provinces et d’éligibilité.
Oui, ce sera toujours possible de se joindre à un site déjà créé pour partager des ressources et les coûts d’opération. Ce sera votre responsabilité de le contacter.

Tous les sites sélectionnés devront identifier un gestionnaire ou coordonnateur.

La signature d’une entente-cadre est réservée aux entreprises qui hébergeront des sites (les leaders du site).

Les CIUSSS/CISSS seront responsables de l’approvisionnement en vaccins et en détermineront la méthodologie.

Tous les sites devront s’entendre avec les CIUSSS/CISSS sur les processus d’approvisionnement.

La contribution des entreprises

Les entreprises peuvent contribuer à la campagne de vaccination de deux façons : 

  • En participant à la mise sur pied d’un pôle de vaccination ;
  • En offrant des services connexes aux sites de vaccination en entreprises ou aux établissements de santé. Ces services peuvent prendre plusieurs formes : services de soutien, de sécurité, de logistique, d’entretien ménager ou du personnel vaccinateur. 

Les entreprises qui souhaitent contribuer doivent remplir le formulaire en ligne. Les entreprises dont la contribution correspond aux critères et aux besoins seront rapidement contactées.

Les principaux critères recherchés pour établir un pôle de vaccination sont de :
  • disposer de 10 000 pi2 (intérieur ou extérieur) ;
  • disposer d’un accès pour les personnes à mobilité réduite ;
  • disposer du Wi-Fi ;
  • disposer d’espaces de stationnement suffisants ;
  • pouvoir opérer pendant un minimum de 90 jours.
Chaque pôle de vaccination en entreprise devra répondre aux objectifs de pouvoir vacciner une masse critique de gens, de concentrer les ressources de vaccination en un nombre limité de sites et de limiter les efforts logistiques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lors du déploiement.

Oui ! Il y aura des coûts importants pour les entreprises qui s’engagent. En ce sens, des contributions financières pour soutenir un pôle de vaccination pourraient être appréciées par l’entreprise qui prendra la responsabilité d’un pôle.

Les entreprises qui souhaitent contribuer doivent remplir le formulaire en ligne. Les entreprises dont la contribution correspond aux critères et aux besoins seront rapidement contactées.

Oui, toutes les offres de service doivent être faites à titre gracieux, sans attendre de rétribution du MSSS.

Aucune compensation financière gouvernementale n’est prévue. Cependant, la formation des vaccinateurs est assurée par le Ministère.

Les sites de vaccination en entreprise sont obligatoirement ouverts à toute la population. La planification des rendez-vous devra permettre à la population de la région ou aux employés des entreprises environnantes de se faire vacciner au même rythme que les employés de cette entreprise et leurs familles.

Les entreprises dont la contribution correspond aux critères et aux besoins seront contactées en priorité.

Le site web du gouvernement du Québec est mis à jour régulièrement avec l’ensemble des informations liées à la vaccination : http://quebec.ca/vaccincovid

La participation d’un maximum d’entreprises est souhaitable afin de contribuer efficacement à la vaccination de tous les Québécois. Toutefois, ce sont d’abord les entreprises offrant des ressources qui permettront de contribuer rapidement à la mise sur pied des sites de vaccination qui seront contactées. Le choix des sites se fera en lien avec les besoins des différentes régions.

Les entreprises qui souhaitent contribuer doivent remplir le formulaire en ligne. Les entreprises dont la contribution correspond aux critères et aux besoins seront rapidement contactées.

Toutes les entreprises qui désirent contribuer doivent le faire en remplissant le formulaire mis à leur disposition.

L’équipe de gestion entrera en contact avec toutes celles dont la contribution sera retenue et elle regroupera toutes les offres de manière à faciliter la mise sur pied du plus grand nombre de sites de vaccination possible.

Les entreprises qui ont déjà pris l’initiative de se regrouper ou d’offrir leurs services conjointement devront le faire savoir via le formulaire en ligne.

Échéancier et délais

La vaccination en entreprise débutera en même temps que celle de la population générale : l’ordre de priorité établi par le gouvernement sera respecté. L’objectif est que les sites de vaccination en entreprise soient opérationnels le 1er mai, mais cette date pourrait être appelée à évoluer rapidement.

Il sera possible d’installer ce type de site de vaccination, pourvu qu’il respecte tous les autres critères et que l’entreprise qui fait ce choix prenne en charge tous les frais.

Aucune entreprise ne sera choisie uniquement en fonction de sa taille, de sa localisation et de son secteur d’activité. Elles seront choisies en fonction des critères qui permettront de faciliter la mise sur pied de pôles de vaccination sur tout le territoire québécois.

Non. L’objectif de la campagne de vaccination en entreprises est de soutenir le réseau public afin d’accélérer la vaccination des Québécois et donner un répit au réseau de la santé. Nous souhaitons donc que chaque site puisse faciliter l’accès à une masse critique de gens à vacciner et ainsi concentrer les ressources de vaccination en limitant les efforts logistiques lors du déploiement.

Les seules entreprises qui pourront vacciner seront les sites de vaccination retenus.

Comme c’est le cas dans le secteur public actuellement, toutes les personnes qui seront appelées à participer à l’effort de vaccination recevront une formation spécifique donnée par le MSSS.

La collaboration des entreprises à la campagne de vaccination de l’ensemble de la population québécoise se fait sous le parapluie de la stratégie et de la responsabilité gouvernementales. Une entente-cadre liant le gouvernement et les entreprises qui implanteront des sites de vaccination est en cours d’élaboration.

Le gouvernement conservera la responsabilité légale au niveau de la vaccination et fournira les vaccins et le matériel de base (seringues, etc.).

Les personnes qui seront vaccinées en entreprise auront la même protection légale que tous les autres citoyens et c’est le gouvernement qui serait éventuellement responsable de toute action liée à des conséquences engendrées par le vaccin ou par des incidents sur les sites de vaccination.

Le gouvernement a précisé dans le cadre d’arrêtés ministériels les métiers et les niveaux d’études minimums permettant d’obtenir la formation pour administrer les vaccins. Toute personne répondant aux critères énoncés pourra recevoir, si nécessaire, la formation préalable à l’administration du vaccin contre la COVID-19.

Stratégie de vaccination

Nous encourageons plutôt les entreprises privées à s’associer à des sites de vaccination, afin d’assurer une centralisation des efforts.  

Le choix des vaccins ne relèvera pas des entreprises, mais le MSSS s’est engagé à fournir aux entreprises un seul type de vaccin par site. Aussi, on pense qu’à ce stade de la campagne de vaccination, les vaccins distribués en entreprises ne seront pas ceux qui exigent une logistique complexe (dont le maintien d’une chaîne de froid par exemple et l’utilisation de frigidaire spécifique).

Les vaccinateurs

Grâce à la mise en commun des ressources offertes par les entreprises via le formulaire en ligne, nous pourrons identifier et fournir le personnel pour la vaccination et pour les autres fonctions sur les différents sites qui en auront besoin.

Les réponses au formulaire en ligne des entreprises permettront de produire une liste de ressources de vaccination qui pourront être qualifiées et formées au besoin par le MSSS. La liste pourra être ensuite transférée aux différents pôles de vaccination.

Le gouvernement a précisé dans le cadre d’arrêtés ministériels les métiers et les niveaux d’études minimums permettant d’obtenir la formation pour administrer les vaccins. Toute personne répondant aux critères énoncés pourra recevoir, si nécessaire, la formation préalable à l’administration du vaccin contre la COVID-19.